Bonjour
Montreal , Quebec
1 of 3
Previous
NEXT
EnglishFrançais

Down in a special Earth city called Montreal, the residents saw the strangest sight floating towards them. Traffic stopped in the street and children’s noses pressed against every window. What could it be?

Take the human responses, multiply them by 12,387.6, and you have something close to the feeling beating through Robot’s heart…. She wasn’t afraid, though, but her eyes hadn’t adjusted to the sunshine. She was acutely aware of all the little thoughts and signals bouncing around her and traveling through her tiny antennae spout. But when she tried to understand them, she didn’t know what a single one meant.

“How to reach out? How to be seen and no longer be on my own? How to express my point of view and hear those of other life forms?” These questions were weighing heavily on Robot’s consciousness when suddenly wind motion blew leaf angels into Robot’s play space. The teeny Crinklies had sensed her worrydom and lifted her up to serenity.

This very first moment of connective ecstasy serendipitously coincided with a group of students walking about on the lawn. Hopeful and a little anxious, Robot ever so slowly glided to their feet. At first they thought she was a comedian, because she yawned and drifted in zigzags, slurring astral speech and flapping her arms. But when she calmed and acclimated to Earth gravity, they learned she was a scientist from a faraway planet.

“01101010100101,” she beeped.

“Bonjour,” the students sang. “Comment allez-vous?”

The little Robot paused....

And then they said, "Let's name her Laika."

En bas, dans une ville spéciale de La terre appelée Montréal, les habitants observèrent la plus étrange des visions flotter vers eux. La circulation s'interrompit dans la rue et les enfants collèrent leur nez à chaque fenêtre. Qu'est ce que cela pouvait bien être ?

Prenez les réactions humaines, multipliez-les par 12387,6 et vous obtenez à quelque chose près la sensation animant le coeur de Robot … Elle n'avait pas peur. Mais ses yeux ne s'étaient pas adaptés au soleil et elle était intensément consciente des moindres pensées et signaux transitant par sa minuscule antenne. Et quand elle écouta, elle ne compris pas la signification d'un seul d'entre eux.

"Comment s'en sortir ? Comment être vue et ne plus être seule ? Comment exprimer mon point de vue et entendre celui d'autres formes de vie ?" Ces questions pesaient lourdement sur la conscience de Robot quand tout à coup, un courant d'air souffla des anges de feuilles dans l'espace de jeu de Robot. L'adolescent Crinklies avait senti son worrydom et l'avaient transportée vers la sérénité.

Ce tout premier moment d'extase connective coincida par hasard avec l'arrivée d'un groupe d'élèves marchant sur la pelouse. Pleine d'espoir et une peu anxieuse, Robot glissa lentement à leurs pieds. D'abord ils pensèrent qu'elle était comédienne, parce qu'elle bailla et zigzagua, baltbutia un discours astral et agita ses bras. Mais quand elle fut calmée et acclimatée à la gravité terrestre, ils apprirent qu'elle était une scientifique venant d'une lointaine planète.

"01101010100101," elle fit bip-bip.

"Hello" les élèves chantèrent. "How do you do?"

Le petit Robot fit une pause...

Et puis ils dirent, "nommons la Laika."